Origami, une histoire de papier (JARA10)

L’Origami est le nom japonais donné à l’art du pliage de papier ; Oru 折 signifiant plier et Kami 紙, papier (à noter que Kami signifie aussi Dieu), mais contrairement à ce que la plupart des gens croient, cet art provient de Chine et non du Japon (les deux kanjis étant d’ailleurs des caractères chinois).

Origami_ComL’origami est issu d’un art ancien populaire de Chine appelé Zhézhi, art regroupant le pliage et découpage du papier créé peu après la découverte de la fabrication du papier vers le IIe siècle avant notre ère. Importé au Japon au VIIe siècle par les moines bouddhistes, l’origami est d’abord uniquement utilisé dans les cérémonies religieuses (du fait du prix élevé du papier). A la période Heian (794-1185) l’origami devient un art de plus en plus pratiqué et ce sont bien les japonais qui deviennent les maîtres de cet art, d’où le fait de l’appeler encore de nos jours sous son nom japonais et non chinois.

L’origami consiste donc, à partir d’une seule feuille de papier, à réaliser à l’aide d’une succession de plis (appelés diagramme) sans collage ou découpage, toutes sortes d’objets, du plus réaliste ou plus irréaliste. D’autres arts comme le kirigami (art du découpage de papier) peuvent être liés à l’origami.
photo2Parmi les nombreux pliages, celui de la grue est un des plus connus, la grue étant un animal important au japon, de nos jours, synonyme de paix. Une légende raconte que quiconque plie mille grues de papier verra son vœu exaucé. L’histoire  d’une petite fille, Sadako, malade des effets de la bombe atomique d’Hiroshima, illustre cette légende. Sadako réussit à en plier 644 avant de mourir. Les élèves de son école finirent de plier les 1 000 grues et érigèrent une statue représentant une petite fille, un vol de grues de papier décollant de ses mains ouvertes, placée dans le parc de la paix d’Hiroshima et ornée de milliers de guirlandes de 1 000 grues.

QUELQUES CONSEILS
photo1Pour commencer en origami, prenez des exemples simples pour vous familiariser avec les symboles et les bases de plis. Le papier doit être fin et résistant. Au début préférez des feuilles dont les deux faces sont de couleurs différentes et cherchez sur internet des schémas aux faces différentes. Faites les plis avec soin et précision (un millimètre de différence pourra engendrer des problèmes par la suite), enfin marquez bien les plis avec l’ongle ou une règle (en faisant attention toutefois à ne pas le déchirer).
Pour faire de petits origamis avec des feuilles aux motifs variés et colorés, prendre des feuilles classiques (80g) et imprimer des motifs trouvés sur internet. Elles sont moins épaisses que les papiers « fait main » japonais, plus faciles à manier et bien moins chères. Pour les bijoux, mettre simplement deux couches de vernis sur l’origami avant de les monter.
En cette période de festivités, pensez à récupérer les papiers cadeaux pour faire vos origamis…

Laisser un commentaire