Etapes de l’enseignement

1. Le débutant apprend l’art du combat sans armes et à distance (c’est à ce stade que l’aïkitaï jutsu apparait comme une méthode de combat à main vide et que l’on utilise les techniques de contrôles et de projections ainsi que les ATEMIS (coups portés aux points vitaux).
2. Étude et pratique de la technique du sabre (KEN JUTSU) avec BOKKEN (sabre en bois).
3. Étude de l’Art du combat contre plusieurs adversaires (RANDORI ou ASSAUT).
4. Étude de l’Art du combat à armes respectives (JO, KEN, BOKKEN, TANTO, TAMBO).
5. Étude du combat à mains nues contre plusieurs adversaires armés.
6. Étude du TAMBO (ou Bâton court) en complément des Armes traditionnelles.

Jean Delforge
Jean Delforge, élève direct du maître Tadashi Abe.

L’aïkitaï jutsu ne s’apprend pas en trois, pas plus qu’en six mois, il faut de longues années de pratique assidue pour devenir un bon expert, ce qui ne veut pas dire toutefois, que les débutants n’acquièrent pas en quelques mois certains gestes réflexes pouvant leur rendre service en cas de difficultés.

Nous insistons cependant, sur le fait qu’un entrainement rigoureux de plusieurs heures par semaine est nécessaire pour qui veut acquérir la forme physique, le mental et le contrôle de soi.

FEDERATION NATIONALE