La trousse d’urgence au dojo (JARA10)

Lorsque nous pratiquons, il est régulier que se présente une légère blessure. Il est donc indispensable que votre dojo soit équipé d’une petite armoire à pharmacie. Bien entendu tout geste allant au-delà du simple pansement ou bandage est hors de nos compétences en général et il ne faut pas entreprendre de soins dépassant nos connaissances. Nous vous dressons ci-dessous une liste (non exhaustive) de ce que pourrait contenir votre trousse de secours.

112Et bien entendu avoir à portée de main (au bord du tatami) un téléphone portable pour composer le 112 au cas où il serait nécessaire de faire intervenir les services de secours. Dans ce cas, penser à vérifier que tous les accès soient bien dégagés et qu’il n’y ait aucun obstacle au passage éventuel d’un brancard.

UNE TROUSSE D’URGENCE TYPIQUE :

1.    Une paire de ciseaux
(Pratique aussi pour couper les rouleaux de ceinture)
2.    Une pince à écharde
(les Bokken et autres Jo sont parfois un brin malicieux)
3.    Des petits sacs-poubelles jetables
4.    Du papier essuie main
5.    Des gants jetables
6.    Du sparadrap
7.    Des pansements de plusieurs tailles
8.    Des compresses stériles
9.    Un sachet de coton
10.    Des tampons hémostatiques
11.    Des bandelettes pour sutures
12.    Des bandes de crêpe
(type Velpeau 5 et 7 cm X 3m)
13.    Des filets de maille élastique tubulaire
14.    Une écharpe triangulaire
15.    Une bombe de froid
16.    Du savon liquide
17.    Un antiseptique unidose
18.    Éventuellement un tube de granules d’arnica

Laisser un commentaire