Archives de catégorie : JARA 11

Stage féminin à Ermont 11 janvier 2015

Le stage a été dirigé par Laurence Debaere, 4ème DAN A.RA. et membre du collège technique. Nous avons profité de la pause pour poser quelques questions à Laurence.


JARA : Bonjour Laurence, pendant ce stage tu alternes sans cesse le travail entre gradées-débutantes puis gradées ensemble et débutantes ensemble. Pourquoi ? Continuer la lecture de Stage féminin à Ermont 11 janvier 2015

Formes, genres et aïkido

L’aïkido est une discipline récente de gendai budō développée sur le terreau fertile d’une longue lignée d’écoles traditionnelles après l’édit Hatōrei interdisant le port du sabre (1876). La pratique et la voie définissent l’art et modèlent la discipline. Á mesure de la transmission du geste la discipline évolue, dans sa forme et dans son concept, nourrie des échanges liés à la pratique. Le maître transmet, l’élève reçoit et chacun apprend à son tour de l’autre.

Un femme-Bokenaspect important du développement de l’aïkido est lié à sa modernité : la naissance de la discipline en relation directe de cause à effet d’installation dans une période de paix. Un défi existentiel à soutenir pour une discipline relevant des ‘arts martiaux’, la maîtrise ultime permet de triompher par un non-combat. Cette notion fondatrice de l’aïkido peut trouver ses racines dans une lecture utopiste des idéogrammes partagés par les grands courants du berceau des arts martiaux : Que ce soit en Chine, au Japon ou au Viêt Nam, par exemple, le signe 武 traduit par « martial » est similaire : phonétiquement « Wu », « Bu » et « Vo » respectivement. Traduit en terme de « guerre » ou « combat », les idéogrammes stylisent un personnage tenant une lance, et peuvent se décomposer en deux caractères dont le premier aurait pour sens « arrêter » la « lance », ainsi serait préfigurée l’idée de « celui qui maintient la paix ». Continuer la lecture de Formes, genres et aïkido

Les enfants et les armes

COMPTE-RENDU DU STAGE ENSEIGNANTS Les enfants et les armes Fresnoy-en-Thelle – 8 février 2014 Travailler les armes avec les enfants est important. C’est une source de plaisir et un formidable outil pour enseigner le respect, le calme, la concentration, la posture… Les armes peuvent être mises entre toutes les mains et ce, dès le début … Continuer la lecture de Les enfants et les armes

Le salut avec un tambo

Si nous utilisons couramment le bokken, le jô ou le tanto, le tambo est plus rarement manipulé lors de nos cours ou de nos stages. Tambo-1A€ l’occasion d’un de ces derniers, je me suis posé la question du salut avec cette arme. Comment saluer avec un tambo ? Doit-il être considéré comme un petit jô ou bien existe-t-il un rituel particulier avec cette arme ? Un retour aux sources s’impose ! Le salut avec un tambo est décrit en détail dans le livre de Jean Zin, élève de Tadashi Abe : Le tam-bo. le bâton : arme de défense paru aux éditions Sho Bu Kai en 1962. En voici un petit résumé.

Tambo-2Le salut simplifié
Comme avec un jô, le bâton est toujours présenté debout ou à genou, horizontalement devant vous, avec un salut de la tête (photo 1) en faisant face à O’ Sensei représenté sur le kamiza (début du cours) ou face à votre partenaire (lors de l’entraînement). Ce simple salut peut être considéré comme suffisant.

Le salut protocolaire
Lors d’une démonstration et de façon plus protocolaire, on pourra faire le salut complet tel que décrit dans les pages 38 et 39 de l’ouvrage de maître Zin.
Tambo-3Face au kamiza, debout, le tambo est tenu sur la gauche et le long du corps. Poser le genou gauche au sol ainsi que la pointe du tambo, main retournée, main droite sur le genou droit (photo 2).  Amener le genou droit au sol près du gauche. La pointe du tambo reposant au sol est saisie par la main droite (photo 3) et le tambo est posé à plat, au sol, devant vous. Tambo-4Adopter alors la position seiza, mains sur les genoux. Reprendre le tambo à deux mains et saluer le partenaire en élevant le bâton à la hauteur des yeux en regardant l’adversaire par dessus le tambo (photo 1). Poser la pointe du tambo au sol côté gauche, votre main gauche en bas et votre droite en haut du bâton (photo 4). Tambo-5Relever le genou droit, main droite sur le genou puis reprendre la position debout en levant le genou gauche, tambo le long du corps (Photo 5).