Stage féminin à Ermont 11 janvier 2015

Le stage a été dirigé par Laurence Debaere, 4ème DAN A.RA. et membre du collège technique. Nous avons profité de la pause pour poser quelques questions à Laurence.


JARA : Bonjour Laurence, pendant ce stage tu alternes sans cesse le travail entre gradées-débutantes puis gradées ensemble et débutantes ensemble. Pourquoi ?

LD : Le fait de travailler gradés-débutants est un échange entre débutants et gradés pour que le gradé puisse approfondir et chercher sa technique. Le débutant ne sait pas suivre facilement. Il ne sait pas ce que tu vas faire. Si tu n’es pas bien placé, cela ne passera pas. Cela permet de faire un travail plus compliqué, plus difficile pour le gradé que s’il était avec une personne « connaissant » le mouvement.

Ensuite, un stage, c’est d’abord un échange. Il s’agit d’un stage ouvert à toutes, quel que soit leur niveau. Tout le monde doit travailler ensemble. Quand les gradées travaillent ensemble, elles n’ont pas le même travail. Avec une débutante, elles se concentrent plus. Entre gradées, le Uke suit mieux, c’est un autre travail qui permet de rechercher d’autres subtilités.

Ceci est pédagogiquement valable pour tout le monde… pas que pour les filles !

Bien sûr ! C’est l’objectif de mes stages ou de mes cours. Que tout le monde travaille ensemble. Je ne vois pas pourquoi j’en priverais les filles !

Sur quoi insistes-tu dans ce stage féminin ?

Ce que je veux travailler avec les filles, c’est leur disponibilité, qu’elles arrêtent de travailler en opposition. Il est hyper important qu’elles soient disponibles. Tori et Uke doivent être acteurs de leur technique. Une technique se vit. Elle ne se fait pas en disant « je suis Uke, je suis Tori ». Cela serait être passif et ne permettrait ni à l’un ni à l’autre, de progresser.

Tu as dit : « pour ne pas rentrer dans le jeu des mecs…. » Ça veut dire quoi ?

Vous, les mecs, vous êtes toujours : « il y a un truc qui ne va pas on va forcer… » Nous, on ne peut pas, on ne va pas avoir le même rapport de force. Il va donc falloir trouver autre chose, travailler le déséquilibre et le placement. C’est essentiel pour tous, ça l’est encore plus pour nous.

Vous êtes donc obligées d’être plus « justes »… mais nous aussi c’est notre travail !!!

Oui, mais vous, inconsciemment, vous aller plus chercher la force… parce que c’est comme ça… Les nanas aussi, je ne dis pas le contraire, la force, on va toujours la mettre à un moment, voilà, c’est logique, c’est comme ça… c’est l’être humain qui est comme ça. Mais ce que je voudrais faire passer, ce que je voudrais que l’on travaille, c’est la disponibilité, et ça, c’est hyper important pour apprendre…

C’est donc le maître mot du stage ?

Absolument : Disponibilité !

LES TECHNIQUES ÉTUDIÉES LORS DU STAGE :

1ère partie
Travail en Tachi waza : Ushiro Ryote dori : Ikkyo, Irimi nage ura, Shihô nage, Irimi nage omote
2ème partie
Travail en Suwari waza : Aihanmi katate dori : Ikkyo ura, Nikyo omote, Nikyo ura
3ème partie
Kata bokken, Kata Jô

2015_01_Ermont_feminin (1).jpg
2015_01_Ermont_feminin (1).jpg
2015_01_Ermont_feminin (2).jpg
2015_01_Ermont_feminin (2).jpg
2015_01_Ermont_feminin (3).jpg
2015_01_Ermont_feminin (3).jpg
2015_01_Ermont_feminin (4).jpg
2015_01_Ermont_feminin (4).jpg
2015_01_Ermont_feminin (5).jpg
2015_01_Ermont_feminin (5).jpg
2015_01_Ermont_feminin (6).jpg
2015_01_Ermont_feminin (6).jpg
2015_01_Ermont_feminin (7).jpg
2015_01_Ermont_feminin (7).jpg
2015_01_Ermont_feminin (8).jpg
2015_01_Ermont_feminin (8).jpg
2015_01_Ermont_feminin (9).jpg
2015_01_Ermont_feminin (9).jpg
2015_01_Ermont_feminin (11).jpg
2015_01_Ermont_feminin (11).jpg
2015_01_Ermont_feminin (12).jpg
2015_01_Ermont_feminin (12).jpg
2015_01_Ermont_feminin (13).jpg
2015_01_Ermont_feminin (13).jpg
2015_01_Ermont_feminin (14).jpg
2015_01_Ermont_feminin (14).jpg
2015_01_Ermont_feminin (80).jpg
2015_01_Ermont_feminin (80).jpg
2015_01_stage femErmont (56).jpg
2015_01_stage femErmont (56).jpg
2015_01_stage femErmont (75).jpg
2015_01_stage femErmont (75).jpg

2015_01_Ermont